Isabelle-Thao Ardiri

Quel est votre rôle à SIG ?

 

J’ai travaillé durant 8 ans au marketing à SIG et suis actuellement en mission à RH depuis l’année passée. C’est dans ce cadre que je coordonne les actions du comité Mixité. Ce n’est pas ma seule mission, je m’investis également sur l’accueil et l’intégration des nouveaux collaborateurs et nouvelles collaboratrices en cette période de pandémie.

 

 

Pourquoi avoir rejoint le Comité mixité (devenu depuis comité Diversité et Inclusion) ?

 

J’étais à la recherche d’une nouvelle mission à SIG et j’avais entendu parler de ce nouveau programme que lançait Gaëlle Jourdan. C’était une belle opportunité de m’investir dans un nouveau projet qui avait du sens pour moi : promouvoir la mixité, combattre les stéréotypes et créer un environnement plus inclusif à SIG.

 

 

Quel est votre rôle au sein du comité ?

 

Je coordonne les actions du comité, je fixe l’ordre du jour des séances, je suis responsable de la bonne avancée des projets. En 2020, notre comité s’est agrandi. Aujourd’hui, il est constitué de 7 femmes et 7 hommes venant d’horizons très différents de l’entreprise. Un élan qui nous porte malgré le fait que nous ne nous sommes pas encore tous et toutes vu·es « en vrai ». Mais, même si la situation est frustrante, si les séances à distance sont parfois pesantes, la dynamique est bonne : nous sommes motivé·es de participer ensemble aux changements culturels de l’entreprise.

 

 

Que voudriez-vous faire changer ?

 

Dans un milieu industriel, les femmes ne se sentent pas toujours à la hauteur ou à leur place. Il existe un plafond de verre. Il faut dire et redire que les femmes sont aussi capables de faire les choses, même dans les domaines prétendument masculins. Elles ont autant de compétences, des compétences autres parfois, mais qui permettent d’atteindre les mêmes objectifs. Plus largement, j’aimerais que les femmes osent plus et se sentent légitimes et à leur place si celle-ci leur convient. Pour moi, une entreprise inclusive, c’est un terreau dans lequel chacune et chacun peut s’épanouir.

 

 

Découvrir d'autres témoignages