Retour

La Municipalité d’Yverdon-les-Bains et SIG prévoient de s’associer

Photo de groupe
05 décembre 2019

Engagée depuis 2010 dans la transition énergétique de la Ville, la Municipalité d’Yverdon-les-Bains propose au Conseil communal la création d’une entité juridique indépendante, Y-CAD.SA (Yverdon-les-Bains.Chauffage-à-Distance.SA), dont elle détiendrait 79,9% du capital, en s’associant avec SIG (Services Industriels de Genève), établissement de droit public, qui en détiendrait 20,1%.

Depuis 2014, la Ville a investi successivement dans plusieurs projets de chauffage à distance, tels que la boucle « LOTUS » desservant le Grand Hôtel et Centre Thermal ainsi que l’hôpital géré par les eHnv, la boucle « STEP », qui exploite depuis fin octobre 2019 les rejets thermiques de la STEP pour alimenter le Collège des Rives et les bâtiments communaux situés à proximité du Parc des Rives, puis, démarrée depuis 2019, la boucle « SANTAL », destinée à alimenter les bâtiments situés dans la zone d’Y-Parc et le long de la route de contournement (Axe principal d’agglomération). Ces projets de chauffage à distance permettent de substituer aux énergies fossiles des énergies durables, comme le bois, les centrales fossiles existantes restant en appoint lors des demandes de pics de chaleur.

« Devant l’importance des enjeux climatiques et au vu de la préservation des ressources financières de la Ville, nous proposons au Conseil communal une association avec SIG, un énergéticien expérimenté, hautement qualifié », déclare avec enthousiasme Jean-Daniel Carrard, Syndic d’Yverdon-les-Bains.

« Participer aux développements thermiques d’Yverdon-les-Bains est une réelle opportunité pour SIG de renforcer les nombreux liens opérationnels que nous entretenons avec Yverdon Energies », se réjouit Christian Brunier, Directeur général de SIG, « SIG est un partenaire solide, en mains publiques et qui bénéficie d’une excellente expertise sur les réseaux thermiques écologiques ».

Le préavis prévoit la constitution de la société anonyme Y-CAD.SA, basée à Yverdon-les-Bains, dotée d’un capital de départ de 11,8 millions constitué des apports en nature des installations de chauffage à distance existantes ainsi que d’une part de cash de chacun des partenaires. Le business plan prévoit sur 30 ans de recourir à l’emprunt, à hauteur de 24 millions de francs, pour assurer le financement des réseaux et de l’outil de production, ainsi que l’acquisition d’une parcelle située à Y-Parc destinée à la construction de la principale centrale de chauffe alimentée en bois local.

Les objectifs de la Ville restent la réduction de la consommation énergétique globale par habitant de 43% par rapport à celle de 2000 (y compris le sous-objectif de réduire la consommation électrique par habitant de 13% par rapport à celle de 2000, la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 54% par rapport à celles de 2000 et la couverture de 30% des besoins énergétiques de la commune par des ressources renouvelables locales.

La société devrait être créée dans le courant du 1er semestre 2020. Elle sera opérée par une direction qui s’appuiera sur les compétences et prestations des équipes des deux partenaires.

Dates clés du projet
2015 : Mise en service de la boucle LOTUS

2019 : Mise en service de la boucle STEP
Mise en service des premiers clients de la boucle SANTAL

2020 : 1er semestre, création d’Y-CAD.SA
Extension et développement du réseau SANTAL

Chiffres clés du projet
Apports en actifs construits et en nature par la Ville d’Yverdon-les-Bains : 9,4 millions de francs
Apports en cash par SIG : 2,384 millions de francs
Besoin de financement maximum en 2024 : 24 millions
Ventes d’énergie thermique d’ici 2030 : 44 GWh/an
Durée moyenne des contrats commerciaux : 20 ans

Personnes de contact :
Jean-Daniel Carrard, Syndic d’Yverdon-les-Bains, 079 446 35 85
Pierre Dessemontet, Municipal des Energies, 079 297 48 44
Véronique Tanerg, porte-parole SIG, 079 103 17 68