Retour

« La nuit est belle ! » : 149 communes du Grand Genève n’allumeront pas leur éclairage public le soir du 26 septembre prochain !

La nuit est belle
23 septembre 2019

Juste à notre porte, riche en poésie et en émotion, la nuit est un spectacle quotidien qui disparaît sans bruit. L’opération «La nuit est belle !», inédite à une échelle transfrontalière, a pour objectif de faire redécouvrir la valeur de ce patrimoine caché. Ce sont au total 149 communes du Grand Genève, (45 genevoises, 79 françaises et 25 vaudoises) qui ont décidé de soutenir cette démarche en n’allumant pas leur éclairage public le temps d’une soirée. Avec elles, c’est toute une dynamique et des initiatives publiques, privées ou associatives, qui se déploieront sur l’ensemble du territoire, le 26 septembre, pour donner corps à l’événement.

Pourquoi un tel engagement ?
« Après la pollution de l’eau dans les années 60, de l’air dans les années 2000, le temps est désormais à la prise de conscience des effets de la pollution lumineuse » explique Pascal MOESCHLER, Conservateur au Muséum d’histoire naturelle de Genève et Directeur du Centre chauves-souris (CCO).
En modifiant le cycle jour/nuit, la pollution lumineuse impacte les rythmes biologiques de la faune et de la flore, dégrade les habitats naturels, engendre des risques pour la santé humaine et génère des consommations d’énergie superflues. Il convient de sensibiliser à ce phénomène causé en grande partie par l’éclairage artificiel excessif afin de faire changer durablement les habitudes.

Un regard inédit sur notre environnement
A cette occasion, 149 communes du Grand Genève souhaitent informer leurs concitoyens face aux méfaits de la pollution lumineuse, en leur permettant de revoir le ciel étoilé, d’être à l’écoute de la vie sauvage nocturne ou simplement de redécouvrir un paysage oublié. En fonction du contexte local, la participation des collectivités locales pourra varier entre extinction complète ou partielle des équipements publics durant une partie ou sur l’ensemble de la nuit. Le canton de Genève a, pour sa part, choisi de repousser l’allumage de son éclairage public à minuit.

Des conditions astronomiques spectaculaires
«La date du 26 septembre 2019 est fixée selon des critères astronomiques», souligne Eric ACHKAR, Président la Société Astronomique de Genève. «Il s’agit de maximiser la visibilité de la Voie lactée au coucher du soleil. Elle sera verticale, traversant tout le ciel, ce qui décuplera sa splendeur. Saturne, la planète aux anneaux, pourra être observé au télescope. Jupiter, la plus grande planète du système solaire, sera également visible avec ses lunes galiléennes». Durant cette soirée, la principale animation sera de sortir de chez soi et lever les yeux vers le ciel.
En plus d’éteindre l’éclairage public, certaines communes accueilleront des animations variées et dédiées à la nuit : observations astronomiques, conférences, expositions ou encore concerts.
Témoignant d’une dynamique grandissante liée à l’événement, plus de 50 astronomes amateurs se mobilisent, en plus de 30 points sur le territoire, en mettant à disposition des habitants leur matériel d’observation et de connaissance du ciel. La liste des animations locales est à retrouver sur la page programme du site www.lanuitestbelle.org.

Pas de blackout
En n’enclenchant pas une grande partie de l’éclairage public, le projet vise à une diminution sensible de l’intensité lumineuse, mais le territoire ne sera pas pour autant soudainement plongé dans le noir. Ainsi, resteront fonctionnels, tous les éclairages permettant d’assurer les feux de signalisation, péages, douanes, mais également la plupart des éclairages privés. De plus, dans le canton de Genève, les passages piétons les plus sensibles seront équipés d’une signalisation spécifique, tandis que la Police renforcera sa présence sur le terrain durant toute la durée de l’évènement. Un dispositif permettra également de rallumer l’éclairage public dans un délai très court en cas d’incident majeur.

Des économies d’énergie
En repoussant l’allumage de l’éclairage public à minuit pour ses 45 communes, le canton de Genève fera une économie d’environ 20 000 kWh. Quotidienne, cette démarche permettrait chaque année une économie globale de 6,5 MkWh, soit l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 2100 ménages*. Côté France, l’économie d’énergie générée par le non allumage de 79 communes s’élève à 40 000 kWh**. Quant à la Région de Nyon, l’extinction des 26 communes vaudoises correspondrait selon une estimation basée sur les calculs précédents à un gain énergétique d’environ 10 000 kWh.

Une mobilisation exceptionnelle
Suscitant un engouement remarquable et des collaborations entre les acteurs de la biodiversité, de l’astronomie et les opérateurs d’énergie (Romande énergie, SIG, SYANE, SIEA), cette opération bénéficie de l’engagement volontaire de nombreux partenaires du territoire.
Les Services industriels de Genève (SIG), l’Aéroport international de Genève, le CERN, la RTS ou encore le cinéma GAUMONT à Archamps, entre autres, éteindront leurs installations. La société Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc (ATMB) suspendra pour une nuit ses travaux de réfection des chaussées entre Annemasse et Archamps. D’autres initiatives diverses sont prévues sur le territoire, de la part de commerces de proximité ou de professionnels d’enseignes lumineuses, avec notamment l’extinction d’une soixantaine d’enseignes lumineuses le long de la Rade dont certains grands hôtels, bijoutiers et horlogers de Genève. Enfin, la mobilisation dépasse le périmètre du Grand Genève : certaines communes comme Neuvecelle (Pays d’Evian) rejoignent le mouvement.

En cas de mauvais temps, l’évènement sera maintenu. Certaines animations pourront cependant être annulées. Programme complet sur www.lanuitestbelle.org.

Suivez l’événement en direct sur les réseaux sociaux avec #lanuitestbelle.

Informations pratiques pour la population :
>> www.facebook.com/grand-geneve
>> www.lanuitestbelle.org

* Chiffres Services industriels de Genève (SIG), base ménage suisse, comprenant 2,5 personnes / ménage
** Chiffres Services des énergies et de l’aménagement numérique de la Haute-Savoie (SYANE)

Communiqué de presse
Fichier PDF