logo vitale vert

 

Grâce aux 70'000 Genevoises et Genevois qui ont choisi Electricité Vitale Vert de nombreux projets sont financés chaque année à travers les Fonds Vitale Environnement et Innovation.
 

Découvrez ci-dessous l’une de ces actions !

 

Les bouvières de la Touvière

Dernière mise à jour le 01 octobre 2021

Spécimen de bouvière

La bouvière menacée

À première vue, c’est un banal poisson d’une demi-douzaine de centimètres. Une sorte de toute petite carpe qui broute les plantes aquatiques dans les eaux calmes. Mais à la regarder vivre de plus près, la bouvière (Rhodeus amarus) est un poisson vraiment extraordinaire. Et ce n’est pas pour rien qu’elle est le symbole de ce projet soutenu par le Fonds Vitale Environnement qui concerne les étangs de la Touvière (commune d’Avully), un chapelet de plans d’eau qui s’étend sur environ 400 mètres, le long de la rive gauche du Rhône, en aval du Pont de la Plaine.

Fortement menacée en Suisse et devenue rare dans la région de Genève, la bouvière a un mode de reproduction particulièrement original. La femelle est dotée d’un tube aussi long qu’elle, qui s’allonge hors de son abdomen au moment de la ponte. Ce tube lui sert à pondre ses œufs directement à l’intérieur d’une anodonte (une espèce de grande moule d’eau douce) lorsqu’elle entrouvre ses deux coquilles pour filtrer le plancton. Tel un coffre-fort, la moule protégera la progéniture du poisson pendant trois semaines, jusqu’à ce que les jeunes larves de bouvière soient assez fortes pour se débrouiller seules en pleine eau.
 

Lône sud des étangs de la Touvière

Un étang-refuge en cas de manque d’eau

Mais revenons à ce chapelet de quatre plans d’eau qui forment une mosaïque de biodiversité très précieuse pour notre patrimoine naturel. Le premier étang, le plus en amont, est déconnecté du Rhône et des autres étangs. Il est le seul qui soit ouvert aux pêcheurs et aux pêcheuses. Les autres sont connectés entre eux et au Rhône (on les appelle des lônes). Avec le réchauffement climatique, tous souffrent des canicules estivales qui évaporent l’eau et amènent sa température à des degrés trop élevés pour beaucoup d’organismes aquatiques. De plus, tous les 3 ans environ, les lônes sont asséchées en grande partie par l’abaissement partiel des eaux du Rhône, une opération nécessaire pour évacuer les sédiments de l’Arve qui s’accumulent dangereusement dans la retenue de Verbois. 

Ce projet va profiter justement de l’abaissement partiel de mai 2021 pour améliorer durablement la situation. L’idée est d’approfondir la lône la plus en aval, afin qu’elle puisse conserver suffisamment d’eau en tout temps, et assurer ainsi la survie des poissons en attendant que le niveau du Rhône remonte… 
 

Cartographie des étangs de la Touvière

Des nouveaux aménagements pour davantage de bio-diversité

Les poissons et les batraciens seront d’abord capturés pour être mis temporairement à l’abri des travaux dans un bassin artificiel. Et on en profitera pour éliminer les espèces invasives (poissons chats, perches soleil, etc.) qui nuisent à la biodiversité. Puis une profonde tranchée d’environ 70 mètres de long sera creusée  – de quoi conserver assez d’eau lors des abaissements du Rhône et de mieux connecter le fond de la lône à la nappe phréatique. 

Les matériaux excavés – pierres, graviers et sable – seront redéposés sur la rive du fleuve. Les algues, feuilles et matières vaseuses seront mises à sécher, pour limiter leur poids avant l’évacuation pour compostage. On profitera des travaux pour rendre la zone encore plus favorable à la biodiversité: des souches d’arbre et des gros cailloux seront disposés à différentes profondeurs dans l’étang, afin de créer des abris et des zones d’ombre pour les poissons. Finalement, les berges seront réaménagées et replantées pour favoriser une flore et une faune variées, dont le sonneur à ventre jaune, un joli petit crapaud qui se fait très rare, lui aussi. 
 

Avant les travaux, bien sûr, des ingénieur·es ont étudié en détail l’hydrologie des lieux : tout indique que, lors des prochains abaissements partiels des eaux du Rhône, les étangs de la Touvière pourront ménager leurs chères bouvières.

  • Les travaux pourront-ils se dérouler comme prévu ?
  • Comment la lône aval va-t-elle retrouver sa biodiversité ?
  • Lors des prochaines canicules et des prochains abaissements du Rhône, pourra-t-elle servir de refuge pour les poissons et les autres orga-nismes aquatiques des étangs de la Touvière?


– Promis, on vous tient au courant dès qu'on a des nouvelles. 
 

Projet soutenu par le


 

Porteur du projet
Société des Forces motrices de Chancy-Pougny

 

Vous aussi, vous souhaitez soutenir ce projet ou d’autres projets similaires ?
C’est très simple : en quelques clics, vous pouvez passer à Electricité Vitale Vert pour la totalité ou une partie de votre consommation électrique

Projets terminés

 

L’intelligence vient aux balayeuses

Balayeuses

Projet soutenu par le Fonds Vitale Innovation

Afin de limiter les émissions de CO2 et d’économiser l’eau utilisée pour nettoyer l’espace urbain, un projet de balayeuses intelligentes a été lancé en Ville de Genève. Il mise sur une technologie d’intelligence artificielle pour optimiser leurs tournées.

Découvrir le projet

 

Un gué souterrain pour les salamandres

salamandre

Projet soutenu par le Fonds Vitale Environnement

Les populations de salamandres sont de plus en plus menacées. En cause, la circulation routière et le manque de passages adaptés pour franchir les voies de circulation. Un projet d’aménagement d’une canalisation souterraine a ainsi été lancé sous la route de Vessy.

Découvrir le projet

 

Une roselière fait le travail d'épuration

salamandre

Projet soutenu par le Fonds Vitale Environnement

Au bord de l’Allondon, un projet original a permis de remplacer une vieille fosse septique par une station d’épuration « naturelle ». Un système de bassins en étages, des graviers et des roseaux : voici les principaux ingrédients de cette installation.

Découvrir le projet

Le Grand JD
Le Grand JD

GE-Xplore. Les vidéos du Grand JD

Julien Donzé, alias Le Grand JD, est sans doute le youtubeur le plus célèbre de Suisse, avec près de 2 millions d'abonnés sur sa chaine. Il a réalisé une série de vidéos sur les projets soutenus à travers les Fonds Vitale. Découvrez-les en images à ses côtés.

 

Voir les vidéos