logo vitale vert

 

Grâce aux 70'000 Genevoises et Genevois qui ont choisi Electricité Vitale Vert de nombreux projets sont financés chaque année à travers les Fonds Vitale Environnement et Innovation.
 

Découvrez ci-dessous l’une de ces actions !

 

Une roselière fait le travail d'épuration

Dernière mise à jour le 29 juin

Résultats du projet

Une station d'épuration qui ressemble à une réserve naturelle

Au printemps 2020, la pandémie de covid-19 avait retardé les travaux de la nouvelle station d'épuration naturelle du val de l'Allondon, située aux Granges de Malval. Ses deux grands bassins de gravier, disposés en escalier, n'avaient pas pu être plantés de roseaux à la période prévue. Si bien que les jeunes pousses – à peine plantées – avaient dû affronter les chaleurs de l'été...

Premier étage de la step

Les grenouilles sont déjà là

Une année plus tard, il faut avouer que les deux roselières ont déjà fière allure : elles forment deux belles surfaces hérissées de longues feuilles effilées qui ondulent dans le vent, et le visiteur aurait de la peine à imaginer la fonction de ces aménagements verdoyants d'où s'échappent des coassements de grenouilles. En effet, la tuyauterie en plastique qui parcourt les bassins n'est presque plus visible. Elle est pourtant bien là, cachée par les roseaux qu'elle arrose épisodiquement avec les eaux usées du Camping cantonal du Val de l'Allondon, situé à 500 mètres en amont, et celles du Centre Nature de Pro Natura, qui est juste à côté.

Rampe de secours

Rampes de secours

Les abords des deux roselières ont été plantés d'un mélange de plantes indigènes adaptées au terrain caillouteux et sec des bords de l'Allondon. Des coquelicots mettent déjà des taches rouges sur le vert des roseaux, et des insectes butinent de partout. Détail important : les deux étages de la station d’épuration ont été équipés de petites rampes de secours pour les petits animaux – tels les hérissons – qui auraient de la peine à s’extraire des bassins aux bords glissants.

Deuxième étage de la step

C'est parti pour 10 ans

Avec deux étages de filtration, cette station d'épuration naturelle a été conçue pour garantir le traitement des eaux usées de 580 habitant·es. Les analyses chimiques régulières, menées depuis l'année dernière, montrent d'ailleurs "clairement" que l’installation remplit pleinement sa fonction : une fois passées au travers des roselières, les eaux traitées respectent largement les normes sanitaires et peuvent rejoindre sans problème la rivière Allondon. 
La station-roselière devrait pouvoir fonctionner ainsi pendant dix ans. A la fin de cette période, comme c'est le cas pour une station d'épuration ordinaire, il faudra évacuer les boues accumulées en surface pour les mettre en décharge. Puis on repartira pour dix ans d’épuration sous la garde des grenouilles…

Rappel détaillé du projet

Centre Nature du Vallon de l’Allondon

Contexte

Un site alluvial d’importance 
En 2012, l'association Pro Natura prend possession du domaine des Granges de Malval situé au bord de l'Allondon, une rivière encore sauvage qui s'écoule dans une zone alluviale riche en biodiversité et jugée d'importance nationale. En automne 2015, après trois ans de travaux de rénovation, l'association peut enfin inaugurer son Centre Nature du Vallon de l'Allondon, avec son restaurant. Depuis lors, des milliers de visiteurs et d'écoliers sont déjà venus découvrir ce patrimoine naturel lors de visites guidées, d'ateliers et d'expositions. Le public y est aussi sensibilisé à l'importance de protéger la biodiversité et l'environnement.

Traitement naturel des eaux usées 
Mais pour que le nouveau centre soit vraiment exemplaire, il lui manquait une infrastructure importante : une station d'épuration « naturelle ». En effet, les bâtiments sont situés très en aval de toute conduite d'égout. En conséquence, les eaux usées des toilettes et du restaurant filaient dans une vieille fosse septique – ce n'est vraiment pas l'idéal lorsqu'on cherche à protéger la nature, car il y a un risque de pollution du sol et de la rivière ! Or, à 500 mètres en amont, mais sur l’autre rive, le Camping cantonal du Val de l'Allondon connaissait le même problème. Voilà pourquoi l'État de Genève a proposé au Centre Nature de s’associer à la construction d’une installation d’épuration originale : une succession de bassins remplis de gravier et plantés de roseaux. En fait, ce ne sont pas les roseaux qui assurent l’essentiel de l’épuration, mais les nombreux micro-organismes qui vivent dans l'enchevêtrement de leurs racines.

Construction des bassins

Projet

Une roselière à deux étages 
Ainsi, juste à côté du Centre Nature, un chantier a transformé une zone de parking en deux grands plateaux disposés en escalier. Et un forage soigneusement dirigé a permis de conduire les eaux usées du camping jusqu’au niveau du Centre Nature, évitant ainsi d’endommager les belles prairies avoisinantes et la rivière par des travaux ordinaires de canalisation. Mais en raison de la pandémie de Covid-19, le chantier a dû être stoppé en mars, alors que des milliers de jeunes roseaux attendaient en pépinière d’être transplantés. Heureusement, les plantations ont pu être réalisées in extremis à la fin mai, juste avant les grosses chaleurs d’été. 
 
 
Un procédé encore expérimental 
Inventée en Allemagne dans les années 1960, l'épuration naturelle par filtration sur graviers plantés de roseaux est encore peu répandue dans notre pays. C’est la deuxième installation du genre en Suisse romande. Économe en énergie et en entretien, elle devrait permettre de rejeter dans l'Allondon des eaux avec une très faible charge de polluants, parfaitement conformes aux normes – on espère même que cette roselière épuratrice fera beaucoup mieux. 

Dernière mise à jour le 6 octobre 2020

Projet soutenu par le

 

Porteurs du projet
Etat de Genève (Office cantonal de l'agriculture et de la nature)
Pro Natura
Camping cantonal du Val de l'Allondon

Vous aussi, vous souhaitez soutenir ce projet ou d’autres projets similaires ?
C’est très simple : en quelques clics, vous pouvez passer à Electricité Vitale Vert pour la totalité ou une partie de votre consommation électrique

Projets terminés

 

L’intelligence vient aux balayeuses

Balayeuses

Projet soutenu par le Fonds Vitale Innovation

Afin de limiter les émissions de CO2 et d’économiser l’eau utilisée pour nettoyer l’espace urbain, un projet de balayeuses intelligentes a été lancé en Ville de Genève. Il mise sur une technologie d’intelligence artificielle pour optimiser leurs tournées.

Découvrir le projet

 

Un gué souterrain pour les salamandres

salamandre

Projet soutenu par le Fonds Vitale Environnement

Les populations de salamandres sont de plus en plus menacées. En cause, la circulation routière et le manque de passages adaptés pour franchir les voies de circulation. Un projet d’aménagement d’une canalisation souterraine a ainsi été lancé sous la route de Vessy.

Découvrir le projet

Le Grand JD
Le Grand JD

GE-Xplore. Les vidéos du Grand JD

Julien Donzé, alias Le Grand JD, est sans doute le youtubeur le plus célèbre de Suisse, avec près de 2 millions d'abonnés sur sa chaine. Il a réalisé une série de vidéos sur les projets soutenus à travers les Fonds Vitale. Découvrez-les en images à ses côtés.

 

Voir les vidéos