Tirelire vert

Véhicules électriques : des avantages qui allègent considérablement le budget familial

Les institutions publiques et les acteurs liés à l’industrie automobile proposent des conditions préférentielles aux utilisateurs ou acquéreurs d’une voiture électrique. Un geste qui encourage les citoyens à s’engager dans la transition énergétique de leur propre mobilité. Découvrez les exonérations, rabais et avantages dont vous pourriez bénéficier.

 

Un avantage fiscal sur « les plaques »
Le canton de Genève accorde une réduction sur l’impôt d’immatriculation, pour tout achat d’un véhicule électrique :

 

- Exonération complète pendant 3 ans sur tout véhicule neuf immatriculé dès le mois de janvier 2018, puis 50 % dès la 4ème année.
 

Des rabais substantiels offerts par les compagnies d’assurance et les organismes financiers
Les opérateurs financiers s’inscrivent eux aussi en faveur des véhicules électriques ; certains organismes de leasing proposent des financements préférentiels et plusieurs compagnies d’assurance des rabais sur prime allant jusqu’à 50 % d’économie par comparaison avec une voiture de même catégorie dotée d’un moteur atmosphérique.

Une subvention sur les bornes de recharge
Dès janvier 2019, le canton de Genève versera une subvention de 1'000.- CHF à 2'000.- CHF aux acquéreurs privés d’une borne électrique. La décision s’inscrit dans le cadre de la "Stratégie de l’électromobilité 2030", adoptée par le Conseil d’État fin juin 2017, l’objectif est d’atteindre 10 % de véhicules électriques à l'horizon 2030 dans le parc automobile genevois - pour 2,12 % aujourd’hui. A noter que le plan climat cantonal a renforcé récemment cet objectif à 20%.

 

En savoir plus sur les subventions
Un avantage sur le coût de l’énergie
Avec un abonnement annuel de CHF 59.-, les clients MOVE bénéficient d’un tarif préférentiel au kWh et ont accès à l’un des plus vastes réseaux de recharge intelligent public de Suisse (620 points de recharge sur le territoire). Découvrir tous les avantages de l’offre SIG MOVE.

Des avantages économiques en plus, mais aussi de possibles restrictions en moins
Les modèles polluants sont non seulement taxés par un malus sur leur immatriculation, mais également restreints dans leur accès à de nombreuses villes d’Europe en cas de pic de pollution aérienne. À Paris, la mesure est permanente : la capitale bannit ce type de véhicules tous les jours de semaine, de 8 h à 20 h, sur le réseau routier situé à l’intérieur de son périphérique.

 

 

 

À Genève le Grand Conseil a adopté l'instauration de macarons signalant les performances environnementales des véhicules, afin de se rapprocher des mesures européennes. Si l’initiative se limite aux pics de pollution, elle traduit une prise de position sociétale en faveur de la préservation de la planète et des générations futures.