Batterie verte

Véhicules : panorama des technologies disponibles

Les voitures électriques s’inscrivent en symbole de l’écoresponsabilité et d’un certain esprit d’innovation. Leur simplicité d’usage repose sur une remarquable ingénierie et les nouveaux modèles rivalisent d’autonomie, avec plus de 300 km d’autonomie réelle, qui couvrent la plupart des besoins en mobilité, sachant que le parcours journalier moyen en Suisse est de 40 km. Mais, connaissez-vous les différents types de technologies proposées sur le marché ? Découvrez-les ci-dessous.

 

Véhicule électrique 100 % électrique
Le véhicule électrique roule exclusivement à l’électricité au lieu du carburant, grâce à un pack de batteries haute tension qui apporte de l’énergie à la chaîne de traction. Le moteur électrique est imbattable en rendement, couple, consommation, silence de fonctionnement et ne produit aucun rejet. La recharge s’effectue à une borne fixe, à domicile ou dans les réseaux publics disponibles tels que MOVE.

 

Véhicule hybride rechargeable
Les véhicules à moteur hybride combinent au moins deux sources différentes pour assurer leur propulsion. Il s’agit d’un moteur thermique associé à une machine électrique alimentée par des batteries, voire une pile à combustible. Ces véhicules donnent la priorité à l’énergie électrique en utilisation urbaine. Dès que l’autonomie des batteries s’affaiblit ou qu’un supplément de puissance est nécessaire, le moteur thermique entre automatiquement en fonction. La recharge s’effectue à une borne fixe, à domicile ou dans les réseaux publics disponibles tels que MOVE.

Véhicule à prolongateur d’autonomie
Dans une voiture à prolongateur d’autonomie ( ou véhicule EREV = Extended Range Electric Vehicle), seul le moteur électrique actionne les roues. Quand la batterie atteint un seuil de charge avoisinant les 30 %, un petit moteur thermique, qui entraine un générateur de courant, démarre pour produire l’électricité nécessaire à la poursuite du voyage, en garantissant ainsi une autonomie totale de plusieurs centaines de kilomètres. L’électricité sert également à maintenir la batterie autour des 30 % de charge, afin que cette dernière garde toujours assez d’énergie pour pouvoir fournir un surcroit de puissance au moteur électrique, lors des dépassements par exemple. Là encore, La recharge s’effectue à une borne fixe, à domicile ou dans les réseaux publics disponibles tels que MOVE.

 

Véhicule à hydrogène
La voiture électrique à hydrogène produit elle-même son courant électrique grâce à une pile à combustible. Elle ne rejette pas de gaz d’échappement ni de fumées, mais uniquement de l’eau. La pile à combustible agit comme une centrale fonctionnant à l’hydrogène et à l’oxygène. L’hydrogène est stocké dans un réservoir alors que l’oxygène, disponible dans l’air ambiant, n’a pas besoin d’être embarqué. En Suisse, l’offre est limitée à la Hyundai H ix35FC.