Le barrage de Chancy-Pougny

Située sur la frontière franco-suisse, la centrale de Chancy-Pougny a été construite à l'origine pour approvisionner des usines métallurgiques. Elle fournit désormais Genève en électricité.

 

Ce site n'est pas ouvert aux visiteurs. 

 

Histoire

Histoire

La construction de la centrale de Chancy-Pougny commence en 1920. Elle alimente dans un premier temps les usines métallurgiques française du Creusot. C’est à partir de 1958 que Genève reçoit de l’électricité produite par cette usine.
 

La centrale est exploitée par la Société des Forces Motrices de Chancy-Pougny, dont SIG et la Compagnie Nationale du Rhône sont actionnaires. 

Il s’agit d’un barrage au fil de l’eau : le volume de la retenue étant trop faible, aucun stockage n’est possibleContrairement aux centrales à accumulation, les centrales au fil de l’eau ont peu ou pas de capacité de stockage. Elles ne peuvent emmagasiner leur énergie, qui doit donc être consommée directement. ?. Il bénéficie des modulations de débit effectuées par le barrage du Seujet pour Verbois.
 

En 2014, le barrage connaît d’importantes rénovations : quatre groupes de production sont rénovés (remplacement par des turbines « Francis ») dans l'objectif d’augmenter le débit d’équipement de l’usine qui atteint maintenant une production annuelle de 250 GWh, soit 8.3 % de la consommation du canton de Genève.

Environnement

Environnement

La centrale de Chancy Pougny a reçu en 2015 la certification naturemade star, un label qui garantit la provenance de l’énergie et la qualité de sa production selon les critères les plus exigeants d’Europe. Ceci lui permet aujourd’hui d’alimenter le produit Electricité Vitale Vert.

DOCUMENTS TECHNIQUES RELATIFS AUX ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX

Chiffres clés

Chiffres clés
  • 50 MW de puissance

  • 240 GWh de production annuelle

  • 11 mètres de chute brute (différence de niveau d'eau entre le haut et le bas du barrage)

Où nous trouver ?

Nous trouver