Risque de pénurie : l’électricité

La Suisse est pour partie dépendante des importations européennes. Or, on constate une diminution des capacités d’importation européennes, l'absence d'un accord signé entre la Suisse et l’Union européenne, des tensions géopolitiques et économiques liées à la guerre en Ukraine.

En parallèle, le nucléaire français est peu disponible et la production hydroélectrique s'annonce potentiellement plus faible en raison de la sécheresse de l'été 2022.

Ainsi un risque relatif à l'approvisionnement existe pour l’hiver 2022-2023, en particulier en cas de grands froids.

Les mesures prévues par la Confédération

En cas de pénurie d’électricité, la Confédération a prévu 4 niveaux de mesures progressives qui peuvent être déclenchées de manière séparée ou combinée, selon la situation.

1er niveau

Appel à réduire volontairement la consommation
Décision : Délégué à l’approvisionnement économique du pays 
Public concerné : Tous les consommateurs et consommatrices

2ème niveau

Limitation ou interdiction des appareils et installations non essentiels
Décision : Conseil fédéral par voie d’ordonnance fédérale
1er palier : limitation de la température de lavage maximale des lave-linge dans les ménages privés, interdiction des éclairages publicitaires entre 23 heures et 5 heures, par exemple.
2ème palier : limitation de la température de chauffage maximale dans les pièces accessibles au public, interdiction d’éclairage à des fins publicitaires, par exemple. 
3ème palier : réduction des horaires d’ouverture des magasins, interdiction d’utiliser les stations de lavage pour les véhicules, par exemple. 
 

3ème niveau

Obligation de diminuer la consommation (contingentement)
Décision : Conseil fédéral par voie d’ordonnance fédérale
Exécution : OSTRAL
Public concerné : Entreprises consommant plus de 100’000 kWh d’électricité par an

 

On estime que la combinaison des 3 premières mesures permettrait d'économiser entre 25 et 30% d'électricité.

En savoir plus sur le contingentement

4ème niveau

Coupure générale d’électricité sur une région /quartier pour quelques heures (délestage du réseau)
Décision : Conseil fédéral par voie d’ordonnance fédérale
Exécution : OSTRAL
Public concerné : Tous les consommateurs et consommatrices. Certaines infrastructures jugées vitales par les autorités dérogeront au délestage dans la mesure où les conditions techniques le permettent (ce qui ne concerne que de rares cas) : les soins médicaux de base dans les hôpitaux et les établissements de soins, les interventions des autorités et des organisations de sauvetage et de sécurité, les organes d’instruction pénale et les établissements pénitentiaires, les installations d’approvisionnement en eau et les stations d’épuration des eaux usées, les installations d’élimination des déchets, les installations de couplage chaleur-force, les installations pour les télécommunications et la diffusion de programmes de radio et de télévision.

 

En savoir plus sur le délestage

Phase 3 : le contingentement

Le contingentement est une limitation obligatoire de consommation. Cette phase est enclenchée par la Confédération si tous les appels à économiser volontairement l’énergie ainsi que les restrictions de consommation des installations jugées non essentielles ne suffisent pas pour assurer l’approvisionnement énergétique en électricité, de toutes et tous.

Le contingentement est obligatoire et effectif dès l’entrée en vigueur de l’ordonnance correspondante par la Confédération.

Le contingentement permet d’éviter éventuellement des mesures plus dures. Si le contingentement porte ses fruits et qu’il permet d’alléger suffisamment la charge sur le réseau d’électricité, le délestage (coupures planifiées) pourra être évité.

 

Public concerné

Le contingentement concerne les consommateurs d’électricité qui consomment plus de 100'000 kWh par année (= gros consommateurs). Concrètement, il est demandé à ces consommateurs d’économiser une quantité donnée de leur consommation d’énergie. Cette mesure se limite aux gros consommateurs parce que ce sont ceux dont l’impact est le plus important. A Genève par exemple, les 500 plus gros consommateurs utilisent à eux seuls 40% de l’énergie distribuée.
 

Application concrète

La quantité d’énergie à économiser et la durée de contingentement est définie par OSTRAL. SIG transmet ces informations aux entreprises concernées.

La quantité à économiser est calculée sur la base de la consommation de la même période de l’année précédente (février 2022 pour un contingentement demandé en février 2023 par exemple). En tant que GRD, SIG recueillera les consommations et les transmettra mensuellement à OSTRAL.

 

Il existe deux types de contingentement : 

Le contingentement "normal"

Sa durée est d’un mois calendaire. 
Il est annoncé avec un préavis d’environ 10 jours et est reconductible si nécessaire.
Les contingents par site de consommation sont attribués aux entreprises par décision via une lettre recommandée envoyée par le gestionnaire de réseau de distribution (à Genève : SIG).
Les gros consommateurs peuvent répartir librement leurs contingents sur le mois, en fonction de leurs besoins. 

Le contingentement immédiat

Sa durée est de 24 heures : de 0h00 à 23h59.
Il est annoncé avec un préavis de 2 à 3 jours et est reconductible si nécessaire. 
Les gros consommateurs calculent eux-mêmes leur contingent journalier.

 

Télécharger la règle de calcul en cas de contingentement immédiat

 

 

 

Selon les mesures à prendre, les délais d'annonce peuvent être courts. Nous recommandons fortement aux entreprises d’anticiper ces mesures et de préparer dès aujourd’hui un plan de réduction de la consommation d’énergie prêt à être mis en œuvre.

Les entreprises sont libres de choisir comment elles souhaitent faire des économies d’énergie. La seule obligation est d’atteindre le taux d’économie qui leur sera donné.

Pour faciliter vos réflexions, nous vous proposons une check-list des questions à se poser et d’actions concrètes à envisager.

Télécharger la check-list contingentement électricité

 

Rôles et responsabilités des différents acteurs
 

Les entreprises / collectivités
 

  • Avant le contingentement : l’entreprise / la collectivité a la responsabilité de se préparer et de définir les mesures qui lui permettront de réduire sa consommation d’énergie.
  • Dans le cas d'un contingentement "immédiat", l'entreprise / la collectivité calcule son contingent de consommation sur la base du protocole établi par OSTRAL suite à la mise en vigueur de l’ordonnance du Conseil fédéral. SIG met à disposition un exemple de calcul
  • A l’activation du contingentement : l’entreprise / la collectivité doit mettre en œuvre les mesures de réduction d’énergie pour atteindre la quantité d’économie d’énergie qui lui aura été donnée.


SIG
 

  • Dans le cas d'un contingentement "normal", SIG calcule le contingent de consommation sur la base du protocole établi par OSTRAL suite à la mise en vigueur de l’ordonnance du Conseil fédéral.
  • Dans le cas d'un contingentement "normal", SIG communique aux entreprises concernées, théoriquement une dizaine de jours avant, le contingent de consommation, soit la quantité d’électricité consommée qu’elles ne devront pas dépasser.
  • SIG suit les données de consommation de chaque entreprise durant le contingentement et les transmet mensuellement à OSTRAL pour en assurer le suivi.


OSTRAL (Confédération)
 

  • OSTRAL transmet à SIG le protocole pour le calcul du contingentement.
  • OSTRAL contrôle le respect du contingentement.

Phase 4 : le délestage

Il n’est pas possible de prédire s’il sera nécessaire d’en venir au délestage : le facteur météorologique, en particulier les températures, joue un rôle majeur et ne peut être longuement anticipé.
De plus, cette mesure contraignante ne sera activée qu’en dernier recours par le Conseil fédéral, si les mesures précédentes n’ont pas été suffisantes.
Elle consiste à couper l’alimentation électrique par quartiers pour quelques heures afin de diminuer la charge globale sur le réseau.

 

Publics concernés

Le délestage concerne l’ensemble de la population, les entreprises, les collectivités, les particuliers.

Certaines infrastructures jugées vitales par les autorités dérogeront au délestage dans la mesure où les conditions techniques le permettent (ce qui ne concerne que de rares cas) : les soins médicaux de base dans les hôpitaux et les établissements de soins, les interventions des autorités et des organisations de sauvetage et de sécurité, les organes d’instruction pénale et les établissements pénitentiaires, les installations d’approvisionnement en eau et les stations d’épuration des eaux usées, les installations d’élimination des déchets, les installations de couplage chaleur-force, les installations pour les télécommunications et la diffusion de programmes de radio et de télévision.

 

Application concrète

La Confédération, si elle prenait cette mesure, déterminera la quantité d’électricité à économiser.

Deux options sont possibles :
 

  • Une économie équivalente à un tiers de la consommation de Genève Dans ce cas, un tiers des lignes du réseau seraient coupées en alternance : 4h de coupure, puis 8h d’alimentation. De manière tournante, lorsque le premier groupe concerné retrouverait de l’énergie, ce serait au groupe suivant d’être coupé pendant 4h ; puis au dernier groupe, avant que le tournus ne recommence.
  • Une économie équivalente à la moitié de la consommation de Genève Dans ce cas, la moitié des lignes du réseau seraient coupées en alternance : 4h de coupure puis 4h d’alimentation.

 

En cas de coupure électrique, les réseaux wifi cesseront immédiatement de fonctionner. Peu de temps après, les lignes téléphoniques seront également coupées. A ce jour, selon nos informations, il est fort probable que la téléphonie (lignes téléphoniques et réseau 3/4/5G) ne fonctionne plus pendant toute la durée du délestage. 
Si de telles mesures devaient être prises, elles seraient annoncées par la Confédération via l’Organisation pour l’approvisionnement en électricité en cas de crise (OSTRAL) 48h avant leur mise en application. C’est également OSTRAL qui déterminerait les tranches horaires et le planning de coupure.
Il existe à Genève environ 200 lignes de moyenne tension. En cas de délestage, une partie de ces lignes serait arrêtée pour une durée de 4h, puis une autre partie et ainsi de suite. Le réseau électrique est très maillé, c’est-à-dire dense et avec de nombreuses connections, à la manière d’un réseau de bus ou d’une toile d’araignée. Ainsi, il est possible que deux immeubles voisins ne subissent pas les mêmes horaires de coupures ou même que l’un des deux soit préservé des coupures s’il se trouve sur la même ligne qu’une installation protégée.

 

Se préparer au délestage

Le planning étant en théorie connu 48h avant le début des coupures, voici quelques conseils :
 

  • Veillez à informer vos collaborateurs et collaboratrices du planning des coupures sur votre / vos sites et des actions prises dans l’entreprise.
  • N’utilisez plus les ascenseurs ni les monte-charges pendant la période qui précède votre heure de coupure (on recommande 30 minutes avant la coupure), prenez les escaliers.
  • Il est recommandé de mettre vous-même « proprement » vos équipements hors tension avant la coupure (OFF) et sous tension après la coupure (ON), spécifiquement pour les appareils électroniques sensibles.
  • Vérifiez le bon fonctionnement de vos installations d’alimentation sans coupure (onduleurs, groupe de secours, etc.)
  • Le wifi sera arrêté dès la coupure, le réseau téléphone peu après. A ce jour, selon nos informations, il est fort probable que la téléphonie (lignes téléphoniques et réseau 3/4/5G) ne fonctionne plus pendant toute la durée du délestage.  
  • Pensez à informer les services IT (cause serveur, centrale téléphonique, etc.) et à sauvegarder vos fichiers informatiques.
  • Pensez à informer votre service de sécurité ou société de surveillance (centrale d’alarme) si vous êtes sous contrat.

 

Rôles et responsabilités des différents acteurs
 

Les entreprises / collectivités

  • Se préparent aux coupures, comme pour une panne.
  • Anticipent les périodes de coupures/allumage dès que le planning est connu.

 

SIG
 

  • Communique le planning de délestage.
  • Déclenche puis enclenche par tranches le réseau 18'000 Volt selon les directives OSTRAL.


OSTRAL (Confédération)
 

  • Ordonne à SIG et à tous les gestionnaires de réseaux suisses de passer à la phase dite de délestage.

Aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus concernant les risques de pénurie énergétique pour l’hiver 2022 – 2023 ?
Découvrez nos pages spéciales.