La richesse des réseaux

Véronique Athané Ryser est directrice exécutive à SIG, à la Gestion des réseaux, elle évoque la réalité du travail au cœur de SIG.

Comment présenteriez-vous les activités de vos équipes ?

 

Les activités sont riches et multiples, impossibles à résumer en quelques mots. Les réseaux, c’est marier le quotidien et le futur, et savoir que l’un et l’autre sont essentiels. On a d’un côté des collaboratrices et des collaborateurs qui descendent dans les fouilles, qui remplacent des conduites, qui assurent la bonne distribution des fluides jour et nuit, et d’autres qui s’occupent de veille technologique, qui sont chargé·es d’anticiper ce qui nous arrivera demain et les prochaines années.

 

 

Quel seraient les adjectifs qui qualifieraient le mieux les collaboratrices et collaborateurs de la Gestion des réseaux ?

 

Essentiels et motivé·es. Et c’est ce que je ressens quand j’observe les équipes. Ce sont des femmes et des hommes engagé·es pour le service public. Quand il y a une panne, des incidents sur les réseaux causés par un orage par exemple, tout le monde est prêt à venir donner un coup de main, même au milieu de la nuit. Je crois que c’est une force et une fierté lorsqu’on travaille à SIG : se sentir au cœur de l’action. La pandémie l’a démontré : garantir l’accès aux énergies est une mission essentielle au bon fonctionnement de notre société. Tout simplement.

 

 

Les énergies, c’est aussi une réflexion sur l’avenir ?

 

Plus qu’une réflexion, ce sont des engagements. Nous devons accélérer la transition énergique, pour répondre à la situation d’urgence climatique. Nous disposons d’une petite fenêtre de dix ans pour rendre possible cette transition. C’est donc dès maintenant qu’il faut innover, créer, construire ce nouveau rapport aux énergies. C’est là effectivement un défi passionnant qui fédère et motive l'ensemble des équipes de la Gestion des réseaux.

Découvrez des collaborateurs et collaboratrices en charge des réseaux d'électricité, de gaz et d'eaux usées

Envie de découvrir un autre témoignage ?